inCEptiON

INCEPTION
Starring : Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page …
Genre : Casse-tête onirique

Accrochez-vous ceintures, emportez thermos de café ou Red Bull, car ce film va vous remuer les méninges, et (contrairement à Benjamin Button) si vous vous endormez, vous êtes fichus… Non franchement ce film vaut vraiment le détour, une bonne claque dans votre figure pendant 2h30 (oui bon, c’est une image, n’ayez pas peur !). Il faudrait que quelqu’un me prête les autres films de Christopher Nolan car je suis vraiment bluffé. Entre Dark Knight, Batman Begins et Inception, il y a de quoi me demander si je ne suis pas amoureux ! Amoureux de qui ? De Cillian Murphy bien sûr ! Non je parle bien sûr des oeuvres cinématographiques de Nolan.

Je ne vous cache pas qu’il faut vraiment entrer dans le film, sinon on ne savoure pas entièremet. Je ne peux pas vous raconter trop l’histoire car je me suis déjà fait engueuler une fois… Mais sachez que tout tourne autour des rêves et de la façon dont un peu les manipuler dans l’optique de soutirer des informations capitalesUn casting de rêve, des effets spéciaux à couper le souffle. En plus j’ai pu lire que Nolan voulait réduire au minimum le nombre d’effets numériques. C’est pour ca que par exemple une des scènes spectaculaires avec une course poursuite dans un couloir qui pivote a été tournée entièrement en studio et non incrusté en effet numérique. Epoustouflant !

Le premier qui dort je le réveille à coup de claques dans la figure ! (je dois avoir quelque chose avec les claques en ce moment…)

Publicités

tOY Story 3

TOY STORY 3
Starring : Tom Hanks, Tim Allen, Michael Keaton …
Genre : jouet de collection

Alors, est-ce que Pixar a fait mouche encore une fois ? Devez-vous vous jeter dans les salles de cinéma les yeux fermés ? Et bien déjà non car sinon vous allez vous cogner plutôt fort. Et oui ce film est plutôt une réussite. Pixar a encore su une fois de plus se renouveler, renouveler son univers.

Ici Andy n’est plus un enfant un peu neuneu qui joue avec ses jouets. Non, il part à l’université et cela fait bien longtemps qu’il ne joue plus avec ses jouets favorits. C’est le moment de la remise en question pour nous jouets préférés (nous au moins on les aime encore ! ) : doivent-ils rester fidèles à Andy ou plutôt prendre la poudre d’escampette avant de finir dans la poubelle ou mâchouillés par le chien.

C’est aussi le renouvellement dans la garde-rpobe des personnages. Ils ont certes supprimé quelques récurrents de précédents opus : le tableau magique (je l’aimais tellement pourtant), Siffly (oui bon lui un peu moins …) et d’autres personnages ont donc fait leur apparition. Des personnages vraiment sympathiques et qu’on aurait bien aimé voir apparaître plus tôt dans la saga… Mais on ne va pas se plaindre ! Un Ken et une Barbie complètement comiques, un clown (je n’en dirai pas plus mais il est vraiment excellent !) et plein d’autres, mais atttention aux méchants cachés !

Toy Story 3 c’est aussi un grand bol d’émotions, déjà le thème était en place dans le deuxième volet mais il est amplifié ici. Le sort des jouets est-il tracé à vie ou arrive-t-il une date d’expiration ?? La réponse dans la salle la plus proche !

shrek 4, il ÉTAit UNe fIN

SHREK 4, IL ÉTAIT UNE FIN (SHREK FOREVER AFTER en VO)
Starring : Mike Myers, Eddie Murphy, Cameron Diaz
Genre : le final parfait

Rappelons-nous : Shrek était l’anti-Disney parfait des Studios Dreamworks qui en avaient ras-le-bol du monopole de l’oncle Walt. Pari réussi : 267 millions de dollars de recettes aux USA, plus de 4 millions d’entrées en France. Shrek s’était imposé en leader suprême et avait sûmontrer au monde entier qu’il n’y a pas que Disney qui sait bien faire des contes de fées. Même si dans ce conte on pouvait retrouver moult références anti-Disney, il est bien ici question de conte de fées.

Bref revenons à nos moutons, même si Dreamworks ne voulait pas ressembler à Disney, ils ont bien failli y ressembler à s’engouffrer dans la facilité des suites sans fin… (Cendrillon par exemple chez Disney est même allé jusqu’au 3). Shrek 2 très réussi avait même surpassé le premier volet. Shrek 3 par contre, très décevant. Il était donc tout naturel de se poser des questions sur le dernier opus qui est sensé clôturer la saga.

Et bien pari réussi à mes yeux ! Ce film est vraiment bon et on y retrouve un peu du premier Shrek tout en y insérant de nouveaux personnages. Forcément le grand méchant du film, le nain Tracassin est plutôt bon avec ses tours de magie du dimanche, et nous fait limite oublier Marraine la bonne Fée du second film… Cependant, dans cet ultime chapitre, on aurait aimé retrouver quelques têtes connues comme Charmant ou même Marraine la Bonne Fée… Même si ces personnages ont disparu tragiquement dans les précédents, étant donné qu’on était dans une réalité parralèle, on aurait pu se permettre… Enfin bref, foncez dans le panneau, ça en vaut la peine !

faTAL

FATAL
Starring : Michaël Youn, Stéphane Rousseau, Isabelle Funaro …
Genre : À ne pas louper

Bon, c’était ça ou Hatchi … Le seul intérêt c’est probablement admirer Stéphane Rousseau… À part ça, deux trois bonnes blagues mais pas le coup de se déplacer… limite téléchargeable quoi…

aVaTaR

AVATAR
Starring :
Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver …
Genre : la science-fiction ré-inventée

Ça y est, je l’ai vu ! Depuis le temps que tout le monde en parlait de ce film. Je dois dire qu’il est plutôt réussi même si je ne m’attendais pas à de telles longueurs par moments. Les décors sont sublimes, même si parfois on fait une indigestion de trop d’effets numériques. Je trouve parfois que l’univers fait beaucoup trop jeu vidéo pour s’immerger totalement. Mais ce n’est qu’un détail. L’histoire quant à elle est plutôt heu… déjà vue non ? C’est un peu l’histoire de Pocahontas. À ça ajouter une fable écolo et vous trouverez Avatar.

Techniquement par contre il n’y a rien à dire, c’est vraiment super bien fait, on s’en prend plein la vue, dommage que je n’ai pas pu le voir en 3D, je pense que ça donnait vraiment bien. Grand mal m’en fait ! On y retrouve Sigourney Weaver, qui n’avait pas retravaillé avec Cameron depuis Alien, la résurection, encore de la science-fiction… Quant au très sexy acteur australien Sam Worthington, il prend quasiment le film sur ses épaules avec brio, même si on aurait aimé que le personnage de Jack Sully soit un peu plus approfondi… Mais bon le film est déjà assez long comme ça, et peut être que ce jeune homme n’était pas vraiment la pièce essentielle du film ?