Justice League

Face à l’univers Marvel, il y a DC Comics avec Warner Bros. Mais Marvel lance son cinematic universe, alors pourquoi pas DC ?! C’est ce qu’a commencé le studio avec Man of Steele (qui a amorcé le virage « à la Dark Knight ») de Superman, puis Wonder Woman. Et puis il y a eu Batman vs Superman… Alors que Man of Steele et Wonder Woman était plutôt bons dans leur genre, le troisième laissait à désirer.

Alors où se situe Justice League ? Et bien entre les deux, mais plutôt du côté des premiers films « origine ». On y retrouve quelques similitudes selon moi, même si les fans me diront sûrement le contraire, avec l’univers Marvel.

Pour moi, Batman ressemble à Iron Man: le mec riche qui pense que tout peut se régler avec des gadgets technologiques. Wonder Woman est comme le Captain America, vertueux et toujours entre les autres à essayer de calmer les tensions (sauf dans Civil War…). Et on a les petits nouveaux : Flash est l’effet comique du groupe, comme Spiderman dans les derniers Marvel.

Bon, maintenant qu’on a fini avec les comparaisons, intéressons-nous au film. Dans ce dernier, rien de bien nouveau dans le monde des super-héros. Un grand méchant venu détruire le monde, et les héros pour les sauver. Ce film a un bon rythme, on s’ennuie très peu, comparé à vs Superman. La bonne surprise provient d’Aquaman campé par Jason Drogo Momoa. Cet homme est sûr-humain 😍. Il n’y a qu’à regarder les images, elles parlent d’elles-mêmes !

Pour moi, ce film est un bon film dans son genre, c’est à dire un blockbuster de super-héros, ni plus ni moins. Mais meilleur que Batman vs Superman. Avec en prime quelques passages comiques, grâce à la présence de Flash. C’est sûr qu’avec Batman ou même Superman précédemment, on ne rigolait pas des masses 😂.

Publicités

Stranger Things – Saison 2

2160547.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je viens de terminer le visionnaire de la saison 2 de Sranger Things et cette dernière a été à la hauteur de mes attentes. Déjà la bande annonce diffusée en juillet dernier donnait super envie… En général il ne faut pas se fier aux bandes annonces, mais pourtant…

L’ambiance 80’s est toujours là bien entendu, et cela fait du bien. Les personnages sont toujours là, et on en ajoute même de nouveaux. Par exemple la tête brulée Billy, et sa demi-soeur Max. On avait quitté la petite ville de Hawkins avec un Will qui était revenu, mais pas tout à fait lui-même. Il se met à avoir des visions du monde d’en dessous, mais cette fois, une menace bien plus impressionnante pèse… Et bien-sûr nous en apprendons plus sur l’état de Eleven, qu’on avait deviné à la fin de la saison dernière…

La série fait parler d’elle partout, elle était même présente à la dernière Paris Games Week (que je n’ai pas visitée…), même le Youtubeur Norman s’y est pris. Regardez bien la vidéo jusqu’à la fin, il y a une petite surprise… Attention tout de même aux spoilers si vous n’avez pas vu la saison 1 !

Comme cette série est une constante réminiscence des années 80, il y a plein de références à ces films cultes. Voici une vidéo cette fois en anglais qui récapitule ces derniers. A voir si vous avez déjà vu l’intégralité de la saison 2 !

Et pour terminer, évidemment, je ne peux pas passer à côté du beau Dacre Montgomery qui interprète le très sexy BillyVous l’avez peut-être déjà vu dans Power Rangers sorti cette année. Moi pas en tout cas.

Bon je dois avouer qu’il a quand même une tête de petit con …🙄 But who cares ??!

 

Atypical

092848.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Encore une fois sur Netflix, vous tomberez peut-être sur Atypical. C’est une série dans le genre de celles qui vont font réfléchir. L’histoire: nous suivons le quotidien de Sam, jeune homme autiste dans un lycée où il cherche sa place dans la société normale, notamment en essayant de trouver une petite-amie.

Évidemment, cela n’est jamais très facile quand on se balade avec un casque à réduction de bruit, et que le contact humain vous terrifie ! Cette série rafraichissante et de 8 épisodes est fraîche, ne se prend vraiment pas trop la tête. Vous passerez un bon moment.

Évidemment, et sinon, cela ne serait pas mon blog, on retrouve le très craquant  Graham Rogers (vu dans Quantico ou Silicon Valley). Ce n’est pas forcément le plus beau mec de la Terre, mais dans la série, sa gentillesse vous fera fondre…

Cette famille, même si évidemment le plus « handicapé » de la famille est le fils, la mère n’est pas mal non plus. Le père également dans son attitude paraît un peu autiste, ou du moins maladroit avec les relations humaines. Une bonne petite série qui vous occupera pendant une journée pluvieuse automnale…

Game of Thrones (Saison 7)

243926.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bon, maintenant que la Saison 7 de Game of Thrones est terminée, il est temps de dresser le bilan de cette année au royaume de Westeros. Alors, à la hauteur des espérances ? ATTENTION AUX SPOILERS, IL FAUT ÊTRE A JOUR POUR LIRE LA SUITE !

Déjà cette saison n’a compté que 7 épisodes. Alors donc, pas le temps d’en perdre, vraiment. La saison est passée super vite pour nous, pauvre Terriens, mais également dans l’histoire. La série qui nous avait habitué à prendre le temps, à bien saisir à notre rythme les intrigues, là on passe la cinquième. Tout s’enchaîne à une vitesse impressionnante. À croire que les scénaristes se sont rendu compte qu’ils n’avaient pas assez d’épisodes pour tout emballer. Nous sommes donc un peu déconcertés, et pas forcément le temps de tout assimiler, et cela a même donné des intrigues mal fagotées.

Par exemple, toute l’intrigue de Winterfell a été un peu bâclée à mon avis. La réunion Stark, par contre, qui a été très attendue, a été vraiment d’un grand réconfort pour moi personnellement. J’attendais ce moment depuis tellement longtemps… Par contre, l’intrigue avec Littlefinger essayant de manipuler les soeurs. Je veux dire, on sait très bien pourquoi il le fait: diviser pour mieux régner. Cependant, on ne comprend pas vraiment très bien le comportement d’Arya, et plus tard le dénouement funeste pour Lord Baelish. On apprendra plus tard qu’une scène a été coupée du montage, dans lequel Sansa vient demander conseil à Bran concernant le sort de sa soeur (car elle voulait bien la tuer, à cause de Littlefinger), et celui-ci lui racontera tout.

Cette année, les troupes se sont déplacées à une vitesse fulgurante ! C’est la guerre, pas le temps de déconner. En 5 minutes, les armées traversent Westeros. Mais pendant ce temps, Samwell prend trois épisodes pour revenir de la Citadelle ! L’intrigue des Greyjoy (Theon, Yara et Euron) est passée très vite, trop vite. Pas le temps de s’intéresser à eux ! Yara se fait capturer, on apprend dans le dernier épisode qu’Euron ne l’aurait pas encore éliminée; Theon décide de retourner la sauver. Bon, et les Marcheurs Blancs qui arrivent on s’en fiche ??

Pour terminer, le rapprochement Jon Snow Daeneryétait plus que probable, et prévu. Je veux dire, qui ne résisterait pas aux charmes du beau Kit Harington ! En parlant de beaux hommes, il y a eu cette année une bonne surprise: le frère de Samwell, Dickon Tarly (😏), interprété par Tom Hopper ! Pour les fans de séries, vous avez également pu le voir dans Black Sails, je vais peut-être m’y mettre tiens !

Pour conclure, cette saison, même si elle a été très épique, beaucoup de barbecues cette année. On nous avait bien prévenus qu’on aurait notre lot de dragons, nous n’avons pas été déçus côté action. Mais cependant, j’ai été un peu déçu par la marchandise, car j’ai l’impression qu’au final, pas grand chose s’est passé, même Cersei, récemment devenue la Reine des 7 royaumes, a été plus que survolée. C’est bien dommage…

See you on 2019 !!

giphy

La Belle et la Bête (2016)

Beauty-and-the-Beast-full-movie-10-1132x670

Mais je me suis rendu compte que je n’avais pas posté sur la Belle et la Bête ! 😱 Evidemment, à force d’arrêter et revenir sur le blog…

Bon alors, il faut tout d’abord savoir que ce film (je parle du dessin animé) est un de mes Disney préférés. C’est vraiment une atmosphère particulière. J’aurais tellement voulu vivre dans ce château hanté. C’est comme une sorte de Phantom Manor grandeur nature 😙 ! Enfin bref, cette ambiance si particulière fait que ce film est de toute beauté. Les chansons évidemment, tout droit sortis de comédies musicales. En effet, le compositeur Howard Ashman qui a largement contribué à la musique intemporelle du film a un historique de comédies musicales. Mais que penser du film qui est sorti en 2016 et qui a donné un renouveau à ce film de 1992. C’est vrai qu’on a vu beaucoup de merchandising estampillés du film, on se serait vraiment cru 25 ans en arrière !

Pour moi ce film est très fidèle à son grand-frère animé, peut-être même un petit peu trop… Plan par plan, on retrouve le dessin animé que ça en fait peur ! Contrairement à Cendrillon, où le réalisateur Kenneth Branagh s’est accordé un peu plus de libertés, le film colle parfaitement à l’histoire du dessin animé. Cependant, on peut nuancer un petit peu, dans le sens où ils ont ajouté une sous-histoire qui n’avait pas été exploitée dans le dessin animé. Et je dois avouer que moi-même je ne me suis jamais posé la question : où est la mère de Belle ? Et cette histoire explique d’avantage comment Belle finit par tomber amoureuse de cette Bête, en voyant son côté humain et tendre, et pas seulement parce qu’il l’a sauvée des loups.

Concernant le choix des acteurs, je ne voyait pas vraiment d’un bon oeil le casting d’Emma Watson. Non pas que n’aime pas l’actrice, mais je la voyais mal interpréter la Belle. Mais finalement, cela ne choque pas tant que ça. Comme dans le dessin animé, le Prince est moins beau que Gaston. Luke Evans est vraiment un bel homme. Vous l’avez peut-être aperçu dans Le Hobbit (pas moi…) ou Fast and the Furious (…).  Peut être aussi parce que le Monsieur est ouvertement gay dans la vraie vie… mais où tu veux quand tu veux Luke ! 😍 Gimme some Gaston !

Plus sérieusement… le film a quand même corrigé certaines erreurs du film original, et j’ai trouvé une vidéo très sympa qui traite de ce sujet, en plus avec l’accent québécois, tout est plus funny !