Stranger Things – Saison 2

2160547.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je viens de terminer le visionnaire de la saison 2 de Sranger Things et cette dernière a été à la hauteur de mes attentes. Déjà la bande annonce diffusée en juillet dernier donnait super envie… En général il ne faut pas se fier aux bandes annonces, mais pourtant…

L’ambiance 80’s est toujours là bien entendu, et cela fait du bien. Les personnages sont toujours là, et on en ajoute même de nouveaux. Par exemple la tête brulée Billy, et sa demi-soeur Max. On avait quitté la petite ville de Hawkins avec un Will qui était revenu, mais pas tout à fait lui-même. Il se met à avoir des visions du monde d’en dessous, mais cette fois, une menace bien plus impressionnante pèse… Et bien-sûr nous en apprendons plus sur l’état de Eleven, qu’on avait deviné à la fin de la saison dernière…

La série fait parler d’elle partout, elle était même présente à la dernière Paris Games Week (que je n’ai pas visitée…), même le Youtubeur Norman s’y est pris. Regardez bien la vidéo jusqu’à la fin, il y a une petite surprise… Attention tout de même aux spoilers si vous n’avez pas vu la saison 1 !

Comme cette série est une constante réminiscence des années 80, il y a plein de références à ces films cultes. Voici une vidéo cette fois en anglais qui récapitule ces derniers. A voir si vous avez déjà vu l’intégralité de la saison 2 !

Et pour terminer, évidemment, je ne peux pas passer à côté du beau Dacre Montgomery qui interprète le très sexy BillyVous l’avez peut-être déjà vu dans Power Rangers sorti cette année. Moi pas en tout cas.

Bon je dois avouer qu’il a quand même une tête de petit con …🙄 But who cares ??!

 

Publicités

Les séries Netflix

Stranger Things vient tout juste de débarquer pour une saison 2. Avant de binge-watcher cette dernière, voici une sélection des séries récemment débarquées sur la plateforme qui valent le coup

141f21cc5a2b69d81f9835ce4bc33238ba5e070a

GLOW

Le style années 80 revival a la côte en ce moment ! C’est le cas de GLOW (Glorious Lady of Wrestling), produite par la créatrice d’Orange is the New Black, qui ne pouvait que nous contenter et surfer sur le succès. Cette série comique vaut vraiment le détour. L’histoire est inspirée d’une vraie émission de télévision éponyme, qui présentait des femmes issues de divers milieu qui présentent un show de catch féminin. Bien sûr, aucune de ces femmes ne sont vraiment catcheuses, et c’est là que tout l’humour arrive. Elles vont apprendre à se démerder et se créer un rôle chacune, empli de stéréotypes. Cette série est sympa à regarder, et rétro à souhait.

MASTER OF NONE

8b4bfc22399554a20cb1d99edbfa40c74e8621b0

Cette série en est déjà à sa deuxième saison, mais je n’en avais jamais vraiment parlé. Vous connaissez peut-être Aziz Ansari car il était dans la série Parks and Recreation. On suit Dev dans sa petite vie New-Yorkaise. Acteur occasionnel dans des publicités, on le voit tantôt essayer de décrocher des rôles, tantôt chercher l’amour, le trouver, et le perdre. Pourquoi c’est intéressant ? Parce que c’est comme ça et c’est plutôt bien écrit. Ça parle beaucoup dans cette série, et d’habitude je ne suis pas trop friand de ce genre de programme. Mais c’est bien fait, et ça dure 20 minutes l’épisode, Treat You’self !
giphy

FRIENDS FROM COLLEGE

ffc_105_00599r

Cette série a vraiment l’air d’avoir été faite par des amis de collège, ou de Saturday Night Live. Un faux air de How I met Your Mother (on y retrouve Cobie Smulders d’ailleurs), sauf que ce n’est pas un format sitcom. Sympa à regarder, elle a été renouvelée pour une nouvelle saison. Cette série fait passer le temps.

BOJACK HORSEMAN

bojack-horseman-saison-4-bande-annonce

C’est une des séries phares de la plateforme Netflix, la saison 4 est sortie cet été. L’histoire d’une ancienne star des sitcoms des années 90 et ses déboires avec la célébrité, l’alcool et les femmes/animaux. Comme vous pouvez le voir, c’est un cartoon où se mélangent êtres humains et animaux dans une même société. Voyez Zootopie en version trash et humour noir. Cependant c’est un bon programme si vous êtes fans du genre.

WHITE GOLD

landscape-1495486200-12871586-low-res-white-gold

Encore une série rétro sur les années 80 !? Oui mais en Angleterre cette fois-ci. On suit le quotidien de Vincent, vendeur star d’une compagnie de double vitrage. Boring ?? Non car ce Vincent est un sacré filou et également interprété par le très charmant Ed Westwick qui s’est échappé de la jeunesse dorée de Gossip Girl. Comme GLOW ou Friends with College, cette série se regarde sans trop de soucis, 6 épisodes c’est vite fait !

BIGH MOUTH

bm103-andrew-nick-jessi-in-theater

Je termine par mon coup de coeur: Big Mouth. Un autre cartoon effectivement, mais celui là est complètement décalé. Pourtant Bojack l’est pas mal, mais celui-là est encore plus loin ! On parle ici d’adolescents qui découvrent la puberté et l’éveil au sexe. Et bien sûr, comme nous sommes dans un cartoon, tout cela est manifesté par des personnages alter-ego, comme Hormone Monster. Et c’est avec lui que tout le fun de la série arrive, car il n’a aucun filtre. Et ça c’est un must à ne pas rater ! La série vient d’ailleurs d’être renouvelée pour une seconde saison sur Netflix ! Une bonne raison de rester abonnés !

Atypical

092848.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Encore une fois sur Netflix, vous tomberez peut-être sur Atypical. C’est une série dans le genre de celles qui vont font réfléchir. L’histoire: nous suivons le quotidien de Sam, jeune homme autiste dans un lycée où il cherche sa place dans la société normale, notamment en essayant de trouver une petite-amie.

Évidemment, cela n’est jamais très facile quand on se balade avec un casque à réduction de bruit, et que le contact humain vous terrifie ! Cette série rafraichissante et de 8 épisodes est fraîche, ne se prend vraiment pas trop la tête. Vous passerez un bon moment.

Évidemment, et sinon, cela ne serait pas mon blog, on retrouve le très craquant  Graham Rogers (vu dans Quantico ou Silicon Valley). Ce n’est pas forcément le plus beau mec de la Terre, mais dans la série, sa gentillesse vous fera fondre…

Cette famille, même si évidemment le plus « handicapé » de la famille est le fils, la mère n’est pas mal non plus. Le père également dans son attitude paraît un peu autiste, ou du moins maladroit avec les relations humaines. Une bonne petite série qui vous occupera pendant une journée pluvieuse automnale…

RuPaul’s Drag Race !

RUPAULS-DRAG-RACESi vous vous rendez sur Netflix, vous trouverez peut-être cet ovni télévisuel qu’est RuPaul’s Drag Race. Mais qu’est-ce donc ? Tout simplement mon binge-watching de cet été. C’est tout simplement une télé-réalité dans laquelle des drag-queens concurrent pour être intronisée la drag-queen Superstar de la saison. Chaque semaine, elles doivent relever des défis et des défilés sur des thèmes bien précis.

Franchement, avant ce show, je n’étais pas spécialement intéressé ni renseigné sur les drag-queens. RuPaul est vraiment très connu, je l’avais même vu à Madame Tussaud New York (en statue hein…), mais jamais je m’étais intéressé à ce show. Et je dois avouer que certaines de ces drag-queen sont attachantes, et très souvent n’ont pas eu une vie très rose. Evidemment dans notre société, être différent n’est jamais très bien vu. Et je trouve que ce show aide les gens à voir que ces grands personnages haut en couleurs et paillettes sont des êtres humains.

as_209_hp.pngEn plus d’être « éducatifs » sur l’univers Drag, avec toutes ses expressions que j’ai pu découvrir au fil des saisons, cette émission est légère et fun, malgré les prises de bec qui font que ce show est bien une télé-réalité. Et cela se voit, le show est nommé aux Emmy Awards cette année dans sa catégorie.

L’empire de RuPaul est bien édifié: en plus du Drag Race, on peut découvrir les coulisses épisode par épisode avec Untucked. Et tous les deux/trois ans vous avez même droit au Drag Race All Stars où le meilleur des perdantes des saisons passées se retrouvent et sont à nouveau en rivalité. Et bien évidemment, Rupaul est également une diva pop à ses heures perdues. Vous pourrez découvrir ses titres tout au long de la série et, comme moi, vous gavez à les écouter en boucle.

Regardez dès maintenant les saison 6 à 8 sur Netflix, n’hésitez pas !

giphy-2