Once Upon a Time __ In Neverland

ONCE UPON A TIME SAISON 3

PARTIE 1 À la veille du final de la fin de la première partie de la saison 3 de la série féérique, il est temps de faire le point. Est-ce qu’on prend le bon chemin ? Cette saison a perdu plus de 2 millions de spectateurs sur , peut être parce qu’elle s’aventure sur de nouveaux terrains ? La suite, il faudra la surligner !

Et oui, cette fois on part dans un univers que l’on a pas encore eu l’occasion de découvrir. Mais cette fois, on va le découvrir en long, en large et en travers ! En effet, après Fairytale Land, Wonderland (qui a maintenant sa propre série dérivée), on découvre Neverland. Maison du gentil et du malicieux Peter Pan. Malicieux ? Pas tant que ça finalement, car dans cet univers, c’est bel et bien le méchant de cette île, et plus particulièrement de cette saison (et aussi finalement de la fin de la saison 2). Après tout, c’était une suite logique, après avoir hérité de Hook l’année dernière. Autant compléter la collection avec Pan, Tinkerbell et Wendy.

Ce qu’on peut dire de cette saison 3, c’est que le début est particulièrement long et franchement on s’y ennuie. Malgré une petite parenthèse pour découvrir Ariel, la petite sirène, personnage tellement mythique de l’univers Disney, la saison est particulièrement longue. Alors que cette intrigue aurait pu durer 4 épisodes max, on la tire sur 10 épisodes ! On débarque de force à Neverland pour sauver un personnage qu’on aurait préféré voir disparaître: Henry ! Malheur ..! La série avait gagné tout son charme sur le fait que des personnages de contes que l’on connaît vivant comme nous, dans sympathique petite ville du Maine, Storybroke… Là, on s’ennuie dans une pseudo île qui aurait pu être magique, mais pour une raison que l’on ne connaîtra que sur la fin est plutôt une forêt surmontée de fausse nature en 3D.

En ce qui concerne les intrigues. Emma navigue entre Hook et son amour de toujours, Baelfire. Mais franchement qui vous préférez vous ? Moi je la préfèrerai avec Hook, ca mettrait un peu d’épices dans ce personnage terriblement fade. Dommage car j’apprécie beaucoup l’actrice ! Sinon il y a une chose que je n’ai toujours pas comprise dans cette saison, c’est Charming. À quel moment a-t-il été délivré du sortilège qui l’obligeait à rester sur l’île ? Car rappelez-vous après avoir bu l’eau de la cascade, il ne pouvait pas quitter Neverland. Et pourtant POUF, il l’a fait sans encombre…

Alors que certains personnages disparaissent au lavage (la famille Charming), d’autres prennent de la valeur. Dirons-nous encore plus de valeur que par le passé (Hook et Regina). Ils finiront quand même par quitter cette île en emmenant avec eux Pan… Mais en emmenant aussi les intrigues à nouveau palpitantes ! D’ailleurs, la série après être descendue au fond du gouffre des audiences, tente de remonter tant bien que mal. On verra pour la suite !


 

La Reine des Neiges

LA REINE DES NEIGES

C’est l’histoire d’un Wicked version Disney glacé.

Quoi ? On m’aurait caché ? C’est Noël, et qui dit Noël dit Disney de Noël ! L’année dernière, nous avons eu droit à un conte de jeux vidéos, Les Mondes de Ralph. Cette année, retour aux bases, un joli conte dans un pays lointain et reculé, avec la Reine des NeigesRetour aux bases oui, car, ce film est tiré d’un conte d’Hans Christian Andersen, Disney s’en était également inspiré d’un pour La Petite Sirène.

Retour donc aux contes mais aussi au côté comédie musicale, car ce film en regorge ! Oui, car on a appelé des mentors de Broadway, ainsi que des voix. Oui, on retrouve la talentueuse Idina Menzel (Wicked) et le très charmant Jonathan Groff (The Book of Mormons, Glee)Cela nous offre donc de belles performances, notamment la très belle balade « Let it Go » avec ses faux airs de « Defying Gravity » de Wicked. L’histoire y fait penser un peu aussi. Deux soeurs que le destin a opposé. Une rejetée et l’autre complètement seule. Les décors quant à eux sont d’une belle beauté glaciale, parfait pour cette période de noël, propice aux contes et légendes venues de l’Est.

IMG_0762

Ce conte saura ravir petits et grands, même si sur le réseau social, les fans se déchaînent entre amour et haine pour ce long métrage. Pour moi il rentre dans la veine des Disney modernes et chaleureux, même si les trames se font sentir. Les musiques sont par contre plutôt déséquilibrés, vers le début du film, pour ne plus rien avoir en deuxième partie…
Et bien sûr, ce qui fait la force de Disney: ses personnages secondaires attachants. On saura aimer et rire avec Olaff, le bonhomme de neige incarné en français par Dany Boon; on tombera amoureux de Svenn, le reine complice du charmant Kristoff. 

Tous les ingrédients sont placés pour que vous passiez un agréable moment avec cette histoire de Noël, cette histoire de Disney: La Reine des Neiges.

Je vous laisse avec une séquence du film: la fameuse séquence Wicked du film, la chanson « Let it Go » par Idina Menzel: