faLL 2011

FALL 2011

Après cette semaine de reprise des séries sur la côte Américaine (à défaut d’avoir de bonnes séries françaises, il faut bien s’y résigner…), voilà qu’est venu le bilan des season premiere, comme ils le disent si bien là bas. On peut classer ces séries en trois catégories : les retours décevants, les retours confirmés et de qualité, et les nouveautés (en l’occurrence pour le moment, il n’y en a qu’une). C’est parti.

Les LOOSEUSES

Commençons par le pire. Les séries qui m’ont le plus déçu sont juste en dessous : How I Met Your Mother, Community, Glee et Desperate Housewives. En effet, pour la première, How I Met n’a jamais su se renouveler et c’est bien dommage. Certains gags sont marrants, mais d’autres sont du déjà-vu et cela même dans la même série. C’est dommage, peut être que le thème principal n’est pas assez ouvert pour pouvoir en faire plusieurs saisons. J’espère que celle-là sera la dernière. Un peu déçu par le retour de Community qui pourtant s’annonçait vraiment excellent. Un John Goodman très attendu et survolé en quatrième vitesse au final. Un nouveau rôle pour Mister Chang qui n’apporte pas grand chose à la série. Abed est même quasiment inexistant. Mais qu’est-il arrivé ?
Pour ce qui est de Glee, on nous avait promis des scénarios cette année, et bien on repassera. On continue de tourner en rond et ça devient agaçant. En plus cette année on fait le plein de comédies musicales dans les reprises. Les genres musicaux ne sont pas vraiment variés pour ce début de saison. A ce que j’ai entendu de plus, les reprises sont parfois même ratées. Dommage.
Les femmes au foyer de Wyteria Lane continuent leur atterrissage dans l’audimat, et on ne peut que blâmer le scénario en berne pour ce début de saison très mollasson. Desperate Housewives ne fait plus recette, et la faute peut être au désintérêt de Marc Cherry pour la série, trop occupé sur son nouveau projet. Et ça se sent. Espérons que pour cette saison finale, on aura l’occasion de revoir certaines têtes disparues (Betty Applewhite ? Katherine Mayfair ?). Espérons le !

Les BOSS

Heureusement, certaines sont à la hauteur de leur réputation ! Les comédies en effet semblent bien s’en tirer, coïncidence ? Ou alors est-ce que les Américains et par extension le monde a besoin de rire ? Les geekos de Big Bang continuent leur ascension du Mont Zygomatique avec entre autres Sheldon égal à lui même, et c’est pas le récent Emmy Award que l’acteur Jim Parsons vient de gagner qui nous prouvera le contraire. En parlant d’Emmy Award, la série Modern Family a coiffé au poteau ses congénères à la dernière remise de prix : meilleurs acteurs secondaires pour Julie Bowen et Ty Burrel (Claire et Phil Dunphy), meilleur scénario, meilleure réalisation et même meilleure série comique. Il n’y a pas à dire, cette série mérite tous ces prix tant on a envie de les retrouver chaque semaine. Cette troisième saison fait honneur aux deux précédentes. Amy Poehler n’a peut être pas remporté le prix de la meilleure actrice aux Emmys, mais elle continue de nous faire autant rire dans la quatrième saison de Parks and Recreation, et cette fois elle s’essaie à la campagne électorale ! Pour finir, la série totalement déjantée Raising Hope continue sur sa lancée, et cette fois la petite gamine a grandi, et on voit d’autres problèmes se profiler pour Jimmy Chance. D’ailleurs le premier épisode de la seconde saison est vraiment excellent et très drôle.

La DECOUVERTE

PAN AM est le nouveau petit bijou d’ABC qu’on a désormais hâte de retrouver chaque dimanche. La série créée par Jack Orman, à qui on doit Urgences, nous emmène en 1963 avec les sculpturales hôtesses de l’air de la compagnie Pan American World Airways. Avec son style extrêmement soigné, à la Mad Men, cette série mêle donc le drame, espionnage (retour d’ALIAS ?), et comédie. On peut éventuellement reprocher à la série d’être trop lisse et un peu trop patriotique. Mais, n’ayant vu que le pilote, il faut attendre un peu. La série programmée à la suite des Desperate a cartonné en tout cas avec 11 millions de viewers aux USA. A en croire les tweet un peu partout dans le monde, les échos sont bons. Avec au casting Christinna Ricci plus resplendissante que jamais, on peut souhaiter bon vent à cette série, et rendez-vous tous les dimanches (ou lundi matin pour ceux qui n’ont pas la chance de recevoir ABC…)

Publicités