Now Presenting : The Carrie Diaries

NOW PRESENTING : THE CARRIE DIARIES

Dans chaque légende, il y a un commencement. C’est ce qu’on essaie de vous vendre chez CW avec The Carrie Diaries. Donc, la jeune Carrie Bradshaw, héroïne de Sex & the City qui n’a plus besoin d’être présentée, vit avec son père et sa petite soeur en Nouvelle Angleterre et a 16 ans. Sa mère, récemment décédée a laissé une grosse place vide dans le coeur de la lycéenne. Mais, la jeune Carrie a de la ressource, même si on le sait déjà et va partir faire un stage à Manhattan, ce qui va changer toute sa vieOui mais, ce n’est pas le stage qui va changer sa vie…

Du côté de l’ambiance, on est bien en 1980, dans les costumes, les attitudes mais aussi la musique. On fait le plein de tubes dès le pilote, qu’ils soient repris mais aussi en version originale. Ça serait vraiment bien d’avoir une B.O. qui sorte un de ces quatre car on aime bien la musique. Tout est abordé dans cette série, mais bien entendu, cela traite principalement de problèmes d’adolescents… Pas de Samantha, pas de Charlotte, pas de Miranda. Pour le moment…

Les personnages par contre sont plutôt attachants, en commençant par Carrie, même si elle ne lui ressemble pas encore trop. On a donc le joli coeur qui est amoureux de la belle, ou du moins qui l’est pour le moment ! On a la meilleure amie, amoureuse d’un jeune homme qui la traite plus comme une meilleure amie qu’autre chose (GAY !!), la copine qui a un ami au Canada qui veut plus d’elle (GAY !!).

Tout est bon pour une petite série de la CW, soit une série pour adolescents situé dans le passé, basé sur une série culte d’une génération précédente. À suivre !!

Publicités

Now Presenting : Side Effects

NOW PRESENTING SIDE EFFECTS

C’est le prochain film de Steven Soderbergh après le très magique Magic Mike mais aussi le très mou Contagion. Side Effects a donc pour thème les thérapies psychologiques et les relations entre patient/médecin. Un petit soupçon de psychopharmacologie également (vous avez vu, je me la raconte avec mes termes médicaux !). Ce thriller rend assez bien dans la bande annonce. Reste à voir le résultat final qui espérons-le nous surprendra ! En attendant, rien que pour le casting, ça donne envie !

Un casting alléchant en effet: Rooney Mara (la Lisbeth de Millenium), Catherine Zeta-Jones, Jude Law et… Channing Tatum, le magnifique poulain de Steven qui n’a pas encore dit son dernier mot. Le jeune acteur voit sa carrière décoller, et espérons-le nous produira d’autres films que les rom-com ou les GI-Joe !

Now Presenting : Happiness Therapy

NOW PRESENTING HAPPINESS THERAPY (SILVER LININGS PLAYBOOK)

C’est un film qu’il vous faudra sûrement suivre cette année car il a de fortes chances pour jouer dans la cour des grands aux Oscars cette année. Il s’agit de Hapiness Therapy. À l’affiche : Jennifer Lawrence, Bradley Cooper et Robert de Niro.

Ce film a fait beaucoup de bruit outre Atlantique et promet. L’histoire : Pat, qui a tout perdu dans sa vie se retrouve à emménager chez ses parents de nouveau. Il ne va pas forcément bien mais ne le montre pas, jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Tiffany, qui va entièrement changer sa vie.

Nommé aux Oscar cette année dans les catégories non-moins prestigieuses que Meilleur Film, Meilleur Acteur pour Cooper, Meilleure Actrice pour Lawrence, voici la bande annonce de Happiness Therapy:

Now Presenting : Once Upon a Time

ONCE UPON A TIME SAISON 1

Vous l’avez peut être découverte sur  depuis la fin de l’année dernière, Once Upon a Time a bel et bien débarqué en France ! Enfin diront certains. Et ce n’est pas pour rien que cette série a cartonné l’année dernière aux USA. Créée par des anciens de Lost, il faut bien dire que la série ne manque pas de complexité. Et cette fois, on n’est pas échoués dans une île mystérieuse, mais dans un village mystique qui renferme bien des secrets.

Il faut mettre en parallèle deux mondes dans cette série. Tout d’abord il y a le monde des contes de fées où chaque personnage, rendu célèbre au travers des divers contes et adaptations vit en harmonie. Chacun personnage semble donc se connaître et ont des relations amicales ou autre. Un beau jour, Regina, la méchante belle-mère de Blanche Neige jette un sort sur tous les habitants de ce Royaume. Ils sont voués à rester pour l’éternité dans notre monde (oui, vous avez bien entendu) sans jamais se rappeler de qui ils ont été. Oui mais ! Oui mais, c’était sans compter sur la prophétie de l’enfant de Blanche Neige et Prince Charmant qui reviendrait pour délivrer tout le monde de cette torpeur. Sans savoir encore de ce qui se tramait, Blanche-Neige envoie donc le bébé, la petite Emma dans un monde inconnu au travers d’une armoire magique (Narnia, sort de ce corps !).

On se retrouve donc dans notre monde, dans un village qui semble figé dans le temps: Storybroke (on pourrait le traduire par Conteville). Un jeune enfant, Henry, prend un bus pour Boston afin de retrouver sa vraie mère, Emma, et lui explique qu’elle doit venir à Storybroke pour tout remettre en ordre. Le croyant à moitié fou, Emma le suit et tombe nez à nez sur… Regina la maire de Storybroke et la mère adoptive du petit Henry. Prises de becs plus tard, Emma décide de rester un peu plus à Storybroke et MAGIE, l’horloge de la ville se remet doucement à fonctionner !

C’est là le point de départ de la série, qui est bien entendue produite par ABC, une filiale de Disney. On reconnaît bien entendu ET la pâte des scénaristes de Lost qui ont un goût certain pour les histoires compliquées et les retournements de situation ET la pâte conte de fées de Disney. Car, bien évidemment, le message est ici clair, l’espoir peut triompher des pires vilenies. On retrouve des visages familiers : celui de Jennifer Morrison, ancienne apprentie sorcière du Dr House. On retrouve également David Anders, célèbre pour avoir incarné Mr Sark dans ALIAS. Les histoires de OUAT sont plutôt bien ficelées et on se régale de retrouver nos contes de fées préférés et plus encore. Une série à regarder à tout prix sur le Replay, ou en achat direct sur iTunes !

 

Qui plus est, la série regorge de beaux gosses. Forcémment, ils n’allaient pas prendre des boudins pour incarner les princes charmants. On retrouve Mister Josh Dallas (1) (qui est en couverture du blog en ce moment) dans le rôle de David Nolan / Prince Charmant. On peut découvrir aussi Jamie Dornan (2) dans le rôle du Shérif de Storybroke ou Tim Phillipps (3) dans le rôle du Prince Thomas (le mari de Cendrillon quoi…). Alors, pas convaincus ??

30 Rockefeller Plaza

30 ROCK

S’il y a bien une série que je regarde dans modération, c’est bien 30 Rock ! C’est peut être parce que j’adore l’actrice Tina Fey, qui est la créatrice de cette série et son humour décalé me plaît autant. Si vous n’avez pas encore regardé Crazy Night, le film qu’elle a tourné avec Steve Carell en 2010, il faut le regarder si vous voulez avoir un aperçu de l’humour de Miss Fey.

Après avoir fait ses armes dans le Saturday Night Live, elle décide de lancer sa propre sictom, chose faîte avec 30 Rock qu’elle crée et tient même le rôle principal. Elle campe Elizabeth Lemon, ratée de la vie, scénariste d’une émission comique au bord de l’annulation. Elle est affublée d’un patron mégalomane et à l’ego impressionnant, Jack Donaghy (interprété par le fabuleux Alec Baldwin, très drôle contrairement aux apparences).

Sa meilleure amie n’est autre qu’une des starlettes de l’émission, Jenna Maroney. Cette dernière est complètement tarée et obsédée par la gloire, ce qu’elle n’arrive jamais vraiment à atteindre, malgré ses diverses tentatives (le biopic de Janis Joplin raté à cause du manque de droits d’auteurs, ou sa participation à l’adaptation du Trivial Pursuit). Le nemesis de cette Jenna est Tracy Jordan. Espèce d’Eddie Murphy au rabais qui est complètement sur une autre planète, est drôle malgré lui et terriblement populaire, contrairement à Jenna, qui est terriblement jalouse de lui.

Du côté des personnages mémorables également, on notera Kenneth Parcell le groom de NBC qui n’est en faite tout simplement qu’un homme à tout faire, nounou et assistant de tous. Il est le symbole de cette Amérique profonde qui voue un culte aux programmes télévisés, qui les auront finalement élevés durant leur enfance.

Ce qui fait la force de 30 Rock, mises à part les blagues continuelles débitées à la seconde, ce sont les références à la culture télévisuelle américaine que Tina Fey et son équipe aiment tourner en dérision. Un peu comme le feraient Les Simpsons, 30 se moque de la culture de la consommation qui caractérise si bien les USA. Ils aiment également se moquer du network qui les diffuse, NBC qui n’est pas vraiment la première chaîne nationale, mais souvent bien à la traine…
Les guest-stars se bousculent au portillon. On ne les compte plus, mais on peut quand même noter la présence de Matt Damon, Jon Hamm ou même plus récemment le très séduisant James Marsden. Tous ces hommes ont pu jouer les amants de Liz Lemon, la veinarde !! On peut aussi reconnaître Julianne Moore ou bien même Oprah Winfrey du côté des femmes…

30 Rock est donc une très bonne série, peut être une des meilleures séries comiques du moment ! C’est peut être pour ça qu’elle a déjà remporté trois Emmys et un Golden Globes, et les acteurs repartent rarement bredouille… 30 ROCKS !!