A Day in the Life of Walt Disney World

xwalt-disney-world-balloons-brett-pagespeed-ic-x5g6e2_3qd

S’il y a un lieu où la magie existe, c’est bien Walt Disney World en Floride. C’est tellement grand (la taille de Paris), qu’il y a toujours un truc à faire à un moment ou un autre de l’année. C’est bien sûr ouvert 7j/7 donc toujours en fourmillement. Un endroit si magique, Tony Cortese l’a capté dans sa vidéo A Day in the Life. Pendant 10 minutes, vous allez vous plonger dans ce monde merveilleux, qui fait oublier la misère quotidienne. Enjoy !

Publicités

Captain America, le Soldat de l’Hiver

CAPTAIN AMERICA, LE SOLDAT DE L’HIVER

C’est l’histoire d’un film de super héros qui rencontre un film d’espion.

Captain America ouvre le bal de la saison des block-busters un peu plus tôt que prévu, mais aussi la saison des Marvel. Car oui, la franchise rachetée par Disney en 2009 va nous pondre un titre par mois. Nous retrouverons donc Spider-man le 30 avril, X-Men le 21 mai; puis Les Gardiens de la Galaxie le 13 août. On ne se fait donc pas trop de soucis pour la marque cette année…

Nous retrouvons donc Steve Rogers un peu après les évènements survenus dans Avengers, donc au calme pendant un très court moment. Juste le moment de se poser des questions sur son rôle ici, détaché de ses proches, morts de vieillesse. Même son amour de « jeunesse », Peggy Carter est beaucoup plus âgée et presque sénile. C’est à ce moment là que Nick Fury se fait attaquer dans son fourgon blindé-armé-siri »usé » que tout commence.

Dans ce volet, on peut retrouver tous les filons propres à Marvel, le côté super héros plein de bonne volonté qui sauve le monde une fois de plus. Mais l’avantage de Captain America, c’est la dimension politique, car après tout ce super-héros est l’icône du patriotisme et de la puissance américaine. C’est donc sans trop de mal qu’Anthony et Joe Russo ont pu insuffler un petit souffle d’espionage dans les rouages de ce film. Car c’est aidé de Scarlett -Black Widow- Johansson et d’un petit nouveau, Le Faucon, que Captain America va résoudre le mystère qui tourne autour de cette attaque et même retrouver certains fantômes du passé.

Un bon divertissement donc que ce deuxième volet de Captain America, qui résiste donc à la malédiction des numéros deux. C’est une joie de retrouver Chris Evans, d’autant plus que ce dernier a annoncé vouloir se retirer du métier d’acteur pour se consacrer à la réalisation. Mais pas de panique, il a signé pour six films en tant que Steve Rogers. Ouf…

La Reine des Neiges

LA REINE DES NEIGES

C’est l’histoire d’un Wicked version Disney glacé.

Quoi ? On m’aurait caché ? C’est Noël, et qui dit Noël dit Disney de Noël ! L’année dernière, nous avons eu droit à un conte de jeux vidéos, Les Mondes de Ralph. Cette année, retour aux bases, un joli conte dans un pays lointain et reculé, avec la Reine des NeigesRetour aux bases oui, car, ce film est tiré d’un conte d’Hans Christian Andersen, Disney s’en était également inspiré d’un pour La Petite Sirène.

Retour donc aux contes mais aussi au côté comédie musicale, car ce film en regorge ! Oui, car on a appelé des mentors de Broadway, ainsi que des voix. Oui, on retrouve la talentueuse Idina Menzel (Wicked) et le très charmant Jonathan Groff (The Book of Mormons, Glee)Cela nous offre donc de belles performances, notamment la très belle balade « Let it Go » avec ses faux airs de « Defying Gravity » de Wicked. L’histoire y fait penser un peu aussi. Deux soeurs que le destin a opposé. Une rejetée et l’autre complètement seule. Les décors quant à eux sont d’une belle beauté glaciale, parfait pour cette période de noël, propice aux contes et légendes venues de l’Est.

IMG_0762

Ce conte saura ravir petits et grands, même si sur le réseau social, les fans se déchaînent entre amour et haine pour ce long métrage. Pour moi il rentre dans la veine des Disney modernes et chaleureux, même si les trames se font sentir. Les musiques sont par contre plutôt déséquilibrés, vers le début du film, pour ne plus rien avoir en deuxième partie…
Et bien sûr, ce qui fait la force de Disney: ses personnages secondaires attachants. On saura aimer et rire avec Olaff, le bonhomme de neige incarné en français par Dany Boon; on tombera amoureux de Svenn, le reine complice du charmant Kristoff. 

Tous les ingrédients sont placés pour que vous passiez un agréable moment avec cette histoire de Noël, cette histoire de Disney: La Reine des Neiges.

Je vous laisse avec une séquence du film: la fameuse séquence Wicked du film, la chanson « Let it Go » par Idina Menzel:

Thor: Le Monde des Ténèbres

THOR: LE MONDE DES TÉNÈBRES

C’est l’histoire d‘un Dieu qui s’en va en vadrouille… encore…

Bifrost ? Malekith ? Asgard ? Odin ? Oui, on est bien en train de regarder un Thor !
Il faut dire que Disney a vu les choses en grand. À chaque super-héro il y a sa propre franchise de film. En effet, Thor: Le Monde des Ténèbres est le deuxième opus, qui a suivi au film de 2011 (soit deux ans après). Alors que le premier film était réalisé par Kenneth Branagh, Alan Taylor s’attaque au deuxième opus. Le Monsieur est plutôt connu pour ses réalisations de séries tv comme Mad Men, Boardwalk Empire ou Game of Thrones.

Cette fois, Thor embarque pour non pas la Terre cette fois, mais au confin des neufs royaumes afin d’éradiquer le mal, en la personne de Malekith. Ce dernier s’empare de l’éther, un puissant pouvoir qui à lui seul est capable du pire. Aidé de sa précieuse amie Jane Foster. Je trouve d’ailleurs que dans ce film, elle porte un plus lourd intérêt que dans le premier opus. Les décors sont un peu moins familiers que dans le premier film, qui se passait quasiment qu’au Nouveau Mexique.
L’histoire quand à elle est éternelle et suit toujours les mêmes chemins: le super-héro qui combat une force diabolique qui veut tout détruire sur son passage car elle est mal dans sa peau et on a tué toute sa race. Bref…

Du Loki, tu en as eu dans le premier film, tu en as eu dans Avengers, et tu en remangeras bien une petite part dans ce film après tout, non ? Donc, pour conclure, même si ce film reste un bon Marvel, il suit les habituels schémas du genre.

Mais on peut se demander, aurait-on besoin d’autre chose ??

Prochainement : Captain America, le soldat de l’hiver

PROCHAINEMENT : CAPTAIN AMERICA, LE SOLDAT DE L’HIVER

Vous le savez déjà probablement, Disney a racheté les droits de Marvel Entertainment fin 2009 et donc a depuis ce moment un peu boosté les films et ainsi décliner en plusieurs franchises les différents personnages avant de les rapprocher dans un seul et même film en 2012. Franchise plutôt lucrative lorsqu’on sait que le film Avengers a raflé plus d’ 1 milliard de dollars dans le monde entier; et ce avec un petit budget de 220 millions de $.

Bref, Captain America, dont le premier film était sorti en 2011 m’a tout de suite plu, car non seulement il est bourré de testostérone,  beauté, mais c’est aussi un des héros avec le plus de modestie et d’empathie pour les autres. Vous aurez compris que celui que j’apprécie le moins est bien Tony Stark alias Iron Man. Ça tombe bien car ce dernier a eu déjà 3 films, donc faisons une pause ! Revenons sur Steve Rogers, qui illuminera les salles obscures en 2014 avec le deuxième volet de Captain America, intitulé sobrement Le Soldat de l’Hiver.

Soit… Mais qui est-il ? Est-ce le surfeur d’argent, venu d’une autre franchise bien connue de l’acteur Chris Evans (Les 4 Fantastiques ?). Non en fait, c’est le très craquant Sebastian Stan, qui interprète son meilleur ami Bucky. D’ailleurs ce jeune homme mérite à être plus connu. Peut être aura-t-il une franchise à lui tout seul ? Aura-t-on droit à des scènes top-less de Chris ou Sebastian ? Ou Scarlett ?? 
Réponse le 26 mars 2014