La Belle et la Bête (2016)

Beauty-and-the-Beast-full-movie-10-1132x670

Mais je me suis rendu compte que je n’avais pas posté sur la Belle et la Bête ! 😱 Evidemment, à force d’arrêter et revenir sur le blog…

Bon alors, il faut tout d’abord savoir que ce film (je parle du dessin animé) est un de mes Disney préférés. C’est vraiment une atmosphère particulière. J’aurais tellement voulu vivre dans ce château hanté. C’est comme une sorte de Phantom Manor grandeur nature 😙 ! Enfin bref, cette ambiance si particulière fait que ce film est de toute beauté. Les chansons évidemment, tout droit sortis de comédies musicales. En effet, le compositeur Howard Ashman qui a largement contribué à la musique intemporelle du film a un historique de comédies musicales. Mais que penser du film qui est sorti en 2016 et qui a donné un renouveau à ce film de 1992. C’est vrai qu’on a vu beaucoup de merchandising estampillés du film, on se serait vraiment cru 25 ans en arrière !

Pour moi ce film est très fidèle à son grand-frère animé, peut-être même un petit peu trop… Plan par plan, on retrouve le dessin animé que ça en fait peur ! Contrairement à Cendrillon, où le réalisateur Kenneth Branagh s’est accordé un peu plus de libertés, le film colle parfaitement à l’histoire du dessin animé. Cependant, on peut nuancer un petit peu, dans le sens où ils ont ajouté une sous-histoire qui n’avait pas été exploitée dans le dessin animé. Et je dois avouer que moi-même je ne me suis jamais posé la question : où est la mère de Belle ? Et cette histoire explique d’avantage comment Belle finit par tomber amoureuse de cette Bête, en voyant son côté humain et tendre, et pas seulement parce qu’il l’a sauvée des loups.

Concernant le choix des acteurs, je ne voyait pas vraiment d’un bon oeil le casting d’Emma Watson. Non pas que n’aime pas l’actrice, mais je la voyais mal interpréter la Belle. Mais finalement, cela ne choque pas tant que ça. Comme dans le dessin animé, le Prince est moins beau que Gaston. Luke Evans est vraiment un bel homme. Vous l’avez peut-être aperçu dans Le Hobbit (pas moi…) ou Fast and the Furious (…).  Peut être aussi parce que le Monsieur est ouvertement gay dans la vraie vie… mais où tu veux quand tu veux Luke ! 😍 Gimme some Gaston !

Plus sérieusement… le film a quand même corrigé certaines erreurs du film original, et j’ai trouvé une vidéo très sympa qui traite de ce sujet, en plus avec l’accent québécois, tout est plus funny !

A Day in the Life of Walt Disney World

xwalt-disney-world-balloons-brett-pagespeed-ic-x5g6e2_3qd

S’il y a un lieu où la magie existe, c’est bien Walt Disney World en Floride. C’est tellement grand (la taille de Paris), qu’il y a toujours un truc à faire à un moment ou un autre de l’année. C’est bien sûr ouvert 7j/7 donc toujours en fourmillement. Un endroit si magique, Tony Cortese l’a capté dans sa vidéo A Day in the Life. Pendant 10 minutes, vous allez vous plonger dans ce monde merveilleux, qui fait oublier la misère quotidienne. Enjoy !

Captain America, le Soldat de l’Hiver

CAPTAIN AMERICA, LE SOLDAT DE L’HIVER

C’est l’histoire d’un film de super héros qui rencontre un film d’espion.

Captain America ouvre le bal de la saison des block-busters un peu plus tôt que prévu, mais aussi la saison des Marvel. Car oui, la franchise rachetée par Disney en 2009 va nous pondre un titre par mois. Nous retrouverons donc Spider-man le 30 avril, X-Men le 21 mai; puis Les Gardiens de la Galaxie le 13 août. On ne se fait donc pas trop de soucis pour la marque cette année…

Nous retrouvons donc Steve Rogers un peu après les évènements survenus dans Avengers, donc au calme pendant un très court moment. Juste le moment de se poser des questions sur son rôle ici, détaché de ses proches, morts de vieillesse. Même son amour de « jeunesse », Peggy Carter est beaucoup plus âgée et presque sénile. C’est à ce moment là que Nick Fury se fait attaquer dans son fourgon blindé-armé-siri »usé » que tout commence.

Dans ce volet, on peut retrouver tous les filons propres à Marvel, le côté super héros plein de bonne volonté qui sauve le monde une fois de plus. Mais l’avantage de Captain America, c’est la dimension politique, car après tout ce super-héros est l’icône du patriotisme et de la puissance américaine. C’est donc sans trop de mal qu’Anthony et Joe Russo ont pu insuffler un petit souffle d’espionage dans les rouages de ce film. Car c’est aidé de Scarlett -Black Widow- Johansson et d’un petit nouveau, Le Faucon, que Captain America va résoudre le mystère qui tourne autour de cette attaque et même retrouver certains fantômes du passé.

Un bon divertissement donc que ce deuxième volet de Captain America, qui résiste donc à la malédiction des numéros deux. C’est une joie de retrouver Chris Evans, d’autant plus que ce dernier a annoncé vouloir se retirer du métier d’acteur pour se consacrer à la réalisation. Mais pas de panique, il a signé pour six films en tant que Steve Rogers. Ouf…

Once Upon a Time __ In Neverland

ONCE UPON A TIME SAISON 3

PARTIE 1 À la veille du final de la fin de la première partie de la saison 3 de la série féérique, il est temps de faire le point. Est-ce qu’on prend le bon chemin ? Cette saison a perdu plus de 2 millions de spectateurs sur , peut être parce qu’elle s’aventure sur de nouveaux terrains ? La suite, il faudra la surligner !

Et oui, cette fois on part dans un univers que l’on a pas encore eu l’occasion de découvrir. Mais cette fois, on va le découvrir en long, en large et en travers ! En effet, après Fairytale Land, Wonderland (qui a maintenant sa propre série dérivée), on découvre Neverland. Maison du gentil et du malicieux Peter Pan. Malicieux ? Pas tant que ça finalement, car dans cet univers, c’est bel et bien le méchant de cette île, et plus particulièrement de cette saison (et aussi finalement de la fin de la saison 2). Après tout, c’était une suite logique, après avoir hérité de Hook l’année dernière. Autant compléter la collection avec Pan, Tinkerbell et Wendy.

Ce qu’on peut dire de cette saison 3, c’est que le début est particulièrement long et franchement on s’y ennuie. Malgré une petite parenthèse pour découvrir Ariel, la petite sirène, personnage tellement mythique de l’univers Disney, la saison est particulièrement longue. Alors que cette intrigue aurait pu durer 4 épisodes max, on la tire sur 10 épisodes ! On débarque de force à Neverland pour sauver un personnage qu’on aurait préféré voir disparaître: Henry ! Malheur ..! La série avait gagné tout son charme sur le fait que des personnages de contes que l’on connaît vivant comme nous, dans sympathique petite ville du Maine, Storybroke… Là, on s’ennuie dans une pseudo île qui aurait pu être magique, mais pour une raison que l’on ne connaîtra que sur la fin est plutôt une forêt surmontée de fausse nature en 3D.

En ce qui concerne les intrigues. Emma navigue entre Hook et son amour de toujours, Baelfire. Mais franchement qui vous préférez vous ? Moi je la préfèrerai avec Hook, ca mettrait un peu d’épices dans ce personnage terriblement fade. Dommage car j’apprécie beaucoup l’actrice ! Sinon il y a une chose que je n’ai toujours pas comprise dans cette saison, c’est Charming. À quel moment a-t-il été délivré du sortilège qui l’obligeait à rester sur l’île ? Car rappelez-vous après avoir bu l’eau de la cascade, il ne pouvait pas quitter Neverland. Et pourtant POUF, il l’a fait sans encombre…

Alors que certains personnages disparaissent au lavage (la famille Charming), d’autres prennent de la valeur. Dirons-nous encore plus de valeur que par le passé (Hook et Regina). Ils finiront quand même par quitter cette île en emmenant avec eux Pan… Mais en emmenant aussi les intrigues à nouveau palpitantes ! D’ailleurs, la série après être descendue au fond du gouffre des audiences, tente de remonter tant bien que mal. On verra pour la suite !


 

Prochainement : Captain America, le soldat de l’hiver

PROCHAINEMENT : CAPTAIN AMERICA, LE SOLDAT DE L’HIVER

Vous le savez déjà probablement, Disney a racheté les droits de Marvel Entertainment fin 2009 et donc a depuis ce moment un peu boosté les films et ainsi décliner en plusieurs franchises les différents personnages avant de les rapprocher dans un seul et même film en 2012. Franchise plutôt lucrative lorsqu’on sait que le film Avengers a raflé plus d’ 1 milliard de dollars dans le monde entier; et ce avec un petit budget de 220 millions de $.

Bref, Captain America, dont le premier film était sorti en 2011 m’a tout de suite plu, car non seulement il est bourré de testostérone,  beauté, mais c’est aussi un des héros avec le plus de modestie et d’empathie pour les autres. Vous aurez compris que celui que j’apprécie le moins est bien Tony Stark alias Iron Man. Ça tombe bien car ce dernier a eu déjà 3 films, donc faisons une pause ! Revenons sur Steve Rogers, qui illuminera les salles obscures en 2014 avec le deuxième volet de Captain America, intitulé sobrement Le Soldat de l’Hiver.

Soit… Mais qui est-il ? Est-ce le surfeur d’argent, venu d’une autre franchise bien connue de l’acteur Chris Evans (Les 4 Fantastiques ?). Non en fait, c’est le très craquant Sebastian Stan, qui interprète son meilleur ami Bucky. D’ailleurs ce jeune homme mérite à être plus connu. Peut être aura-t-il une franchise à lui tout seul ? Aura-t-on droit à des scènes top-less de Chris ou Sebastian ? Ou Scarlett ?? 
Réponse le 26 mars 2014