American Horror Story _ Coven

AMERICAN HORROR STORY: COVEN

SAISON 3

Ryan Murphy, un homme plein de ressources quand il s’agit de parler du surnaturel et du bizarre. Il nous le prouve de nouveau dans ce troisième opus de la glorieuse série American Horror Story. Car OUI, Ryan fait peur, et il le fait bien !

Après la deuxième saison que j’ai trouvée un peu fade et complètement farfelue, on est revenu sur de bonnes bases. Des bases qui ont toujours marché: les sorcières ! De Charmed en passant par Buffy ou plus récemment True Blood, la sorcière n’est plus la folle à verrues caquetant, mais bel et bien un produit marketing bien rôdé.

On est où dans cette saison ? Bien sûr à La Nouvelle Orléans, patrie du surnaturel et du vaudou. Et il n’y a pas que des princesses et des grenouilles là bas, oh non. Il n’y a pas de lucioles cajun, mais il y a des sorcières, et pas n’importe lesquelles. Les plus puissantes ! Fiona Goode est l’une des plus puissantes de sa génération. Sa fille, Cordelia (hommage à Buffy ?) gère une école pour sorcières en perdition. Et c’est là que tout commence. Une jeune sorcière vaudou, une télékinésiste, une télépathe, et une jeune fille pouvant tuer d’une drôle de façon. Des jeunes filles qui devront apprendre à gérer leurs pouvoirs mais aussi gérer la jalousie de Fiona qui ne cesse de vieillir. Et nous le dirons tout de suite, ce n’est pas trop ce qu’elle préfère dans ce monde !

La troisième saison baigne donc dans la nouvelle Orléans, patrie aussi de l’esclavage qui sévissait au XVIII ème siècle. Et c’est là qu’entre en jeu la géniale Kathy Bates (pour les novices, c’est ELLE la Molly Brown du Titanic de Cameron). Maitresse de maison, Madame LaLaurie était surtout connue pour sa sorcellerie et ses tortures d’esclaves. L’histoire de cette saison repose beaucoup sur elle, d’une manière ou d’une autre. Vous aurez plaisir à découvrir pourquoi…