Culte : Desperate Housewives Saison 3

DESPERATE HOUSEWIVES SAISON 3

C’était en 2006-2007 rappelez-vous ! La série que tout le monde avait sur les lèvres était de retour pour une troisième saison, après une seconde en demi teinte. AVOUONS LE !
Ici, on reprend du poil de la bête ! Il y a eu toute l’intrigue avec Orson, le nouveau petit fiancé de Bree Van de Kamp, qu’on a pu rencontrer dans la saison 2, et qui a renversé Mike Delfino à la fin de cette dernière ! Choc ! Pauvre Mike quand on y repense, il en aura vu des vertes et des pas mûres !

C’est là que les scénaristes ont bien fait leur boulot avec cette série, car tout au long de cette troisième saison, on n’arrive pas à se faire une idée concrète sur Orson. Gentil ou méchant ?? Et finalement, juste manipulé par sa femme Alma et sa mère diabolique, Gloria. D’ailleurs, triste information mais l’actrice qui interprétait Gloria est décédée en 2010. Arrêtons-nous un peu sur ce personnage d’ailleurs. Complètement pêtée du ciboulot, elle n’avait que pour dessein de rendre la vie de son fils impossible, car elle le blâme d’être responsable du suicide de son mari (et père d’Orson, vous suivez ?). C’était juste très drôle de voir la coupe de cheveux de Gloria qui faisait très Dallas ou Amour Gloire et Beauté. Puis, grossesse de Marcia Cross oblige, Bree tombe d’une échelle et part se reposer ! Surprise surprise ! C’est vrai qu’après avoir trouvé tous les subterfuges imaginables pour cacher son ventre (meuble dans le champ, Bree tenant un panier ou un vase…), il fallait bien un moment ou un autre que Marcia mette bas !

Du côté de Susan, Mike dans le coma, elle tombe amoureuse d’Ian, le voisin qui pleure le coma de sa femme Jen. Bon, c’était sympa mais on attendait quand même enfin le moment où Susan reviendrait vers Mike, après tout, c’est l’amour de sa vie, non ? Enfin, c’est ce que je pense moi, dîtes moi si vous pensez autrement ! Pas grand chose d’autre pour elle dans cette saison, c’est bien dommage, quand même ! De toute façon, le personnage de Susan a toujours été superflu à mes yeux !

Par contre, pour Edie Brit, on sent bien que les scénaristes ne savent plus quoi faire avec elle ! D’abord elle essaie de piquer Mike à Susan, profitant du comas du beau plombier et de son amnésie partielle. Elle parvient à lui faire croire que Susan se servait de lui et ne l’a jamais vraiment aimé, alors que c’est tout le contraire ! Franchement bien joué Miss Brit mais totalement dégueulasse ! Franchement, ça se fait pas… Puis elle le jette nonchalamment lorsque Mike est suspecté du meurte de Monique Pollier (on ne peut plus français comme nom, remarque !). Pas classe, mais en même temps, elle ne l’est pas ! Puis c’est au tour de Carlos de se faire alpaguer par la Edie, qui en fera son quatre heures quand son fils débarque sans crier gare dans sa vie. Carlos s’en occupe comme son fils, ce qui plaît beaucoup à Edie qui fera tout pour avoir un enfant de lui mais sans vraiment l’avoir. Vous suivez ?? Ben vous n’avez qu’à regarder ! Il y a quand même eu cette saison l’arrivée d’une bombe sexuelle, j’ai nommé le neveu d’Edie : Austin ! Et il va plutôt faire des ravages dans les demoiselles de Wysteria Lane, puisqu’il va faire chavirer le coeur de Julie Mayer, et engrosser Danielle Van de Tramp Kamp. C’est bien dommage quand même car ce canon est parti trop tôt… Maintenant, il faut le suivre dans le remake de Dallas, mais je ne suis pas sûr d’être prêt à franchir le pas ! Cependant, on peut également retrouver des anciens de Wysteria: Jesse Metcalfe (le torride John Rowland), mais aussi Brenda Strong (Mary-Alice tout simplement !)

 

Du côté de Lynette, c’est vraiment SA saison cette troisième saison ! Franchement, les talents d’actrice de Felicity Huffman n’étaient pas à discuter, mais là elle excelle dans son domaine ! Lynette doit tout faire déjà pour cohabiter avec l’ex amante de son mari, Norah, peste par excellence complètement dérangée elle aussi. Mais tout cela s’arrête par un Bang! dans le supermarché lorsque Carolyn Bigsby décide de prendre en otage les clients du supermarché que son mari tient… Et décide de tirer sur Norah ! Chapeau bas à Felicity qui nous livre ici une merveilleuse leçon d’acteur ! S’en suit l’obession de Tom pour ouvrir une pizzeria, la pseudo-romance de Lynette et Rick, qui prendra la relève de Tom pendant sa convalescence à la pizzeria, et enfin à la fin de la saison le Boom! de l’annonce du cancer de Lynette qui va encore donner de la profondeur au personnage dans la quatrième saison !

Pour terminer, Gabrielle, toujours fidèle a elle-même va essayer de se reconstruire, après le divorce avec Carlos. Mais ça ne sera pas si facile que ça ! Elle ressaiera de reprendre sa carrière de mannequin en vain… Puis tombera amoureux du Mad Men futur maire de Fairview, Victor Lang. Est-ce l’appât du pouvoir qui a attiré Gaby ? Mais finalement, elle reste toujours amoureuse de Carlos. Lui, c’est l’amour de sa vie à elle !

The Dark Knight Rises

THE DARK KNIGHT RISES

C’est l’histoire de la fin d’une trilogie sans faute !

L’heure est venue ! Le soulèvement aura bien lieu. Dans un Gotham post-apocaliptique, 8 ans après les méfaits du Joker, nous retrouvons Batman et franchement, il faut aller voir coûte que coûte ce film cet été ! Portez-vous pâle, c’est pas grave ça en vaut la peine ! Préférez la projection en IMAX pour ceux qui ont la chance d’en avoir un à portée, sinon tant pis ! En tout cas, point de 3D dans ce film, et on en remercie Christopher Nolan ! Deux heures quarante qui filent comme le temps et nous en donne pour notre 4€ de supplément IMAX (oui en passant, ils se font pas chier Gaumont pour ce supplément à l’abonnement, comme si on ne payait pas assez cher !). Des explosions à la centaine dans le style de Avengers, des scènes héroïques en veux-tu en voilà ! C’est pour cela qu’on aime Batman !

Le méchant Baneinterprété par le méconaissable Tom Hardy remplit bien son cahier des charges, mais est loin de l’interprétation magistrale d’Heath Ledger dans le précédent volet. Cependant tout le mystère autour de ce personnage est gardé tout au long du film jusqu’au dénouement magistral ! Je ne vous en dit pas plus, mais tout le monde est resté bluffé par ce moment ! On pourra également repérer des têtes connues dans cet opus. En effet, Catwoman est de la partie et fait oublier le navet éponyme avec la pauvre Hale BerryAnne Hathaway vise ici l’Oscar et c’est tout ce qu’on peut lui souhaiter ! Son interprétation ambiguë du personnage est complètement délicieuse et nous fait presque (je dis bien presque !) oublier Michelle Pfeiffer. L’interprétation sans faute de Michael Cainefidèle au poste est aussi somptueuse et enfin donne un peu de profondeur à Alfred. Il a réussi à me faire pleurer le bougre ! Pour finir, Gary Oldmanimpeccable en Commissaire Gordon, comme d’habitude. Je n’ai oublié personne je pense… Marion Cotillard ?
Enfin, on découvre de nouveaux personnages, tels que Blake, interprété par le très charmant Joseph Gordon-Levitt (cf article précédent) qui partage beaucoup plus de choses avec Bruce Wayne qu’on ne peut le percevoir à première vue ! Ce rôle de flc-flic justicier lui va à merveille !

  

Ce que je regrette un peu, mais peut être que je me trompe, c’est que certains personnages mythiques sont survolés, et ce dans les deux derniers opus, vous ne trouvez pas ? Je parle de Harvey Dent / Double Face dont on aperçoit un tout petit peu le personnage diabolique dans The Dark Knight. Je parle dans cet opus de Catwoman qui est trop peu exploitée bien que brillamment interprétée ! C’est dommage, mais c’est vrai qu’on ne va pas non plus en faire une sitcom, les meilleures blagues sont aussi les plus courtes ! Bon, pour lire la suite, il faut surligner pour ne pas gâcher la surprise à ceux qui ne l’ont pas encore vue ! Je parle de la fin du film !

Franchement, je m’attendais à ce genre de situation quand tout le monde parlait de « ah non je te raconte pas la fin, tu vas me tuer sinon » ! Je me doutais plus ou moins que Batman allait mourir (oui, je l’ai bien vu jusqu’à la fin !) ou tout du moins aux yeux du public ! Mais je trouve que Nolan a laissé une fin ouverte, même si lui a conclu sa saga Batman. Car on voit bien à la fin que le petit Blake, orphelin comme Bruce Wayne et défenseur des enfants dans le bus, est bel et bien le petit Robin, allié de Batman. Donc ça veut bien dire que Batman reviendrait quelques années plus tard aux côtés de son acolyte de toujours. Après tout, Marvel a fait ses armes avec Avengers, il faut bien que DC Comics tienne le coup !

Magic Mike

MAGIC MIKE
C’est l’histoire de 
Channing Tatum qui strip en souvenir du bon vieux temps !

Depuis le temps que je vous en parlais, il fallait bien que je le vois ce film ! Et franchement, je n’ai pas trop été déçu du voyage. Franchement, déjà rien que pour l’esthétique à purement parler (oui bien évidemment, je suis hypocrite) ce film a du mérite… On n’a jamais vu autant de beaux mecs réunis dans un seul et même film. C’est comme si vous regardiez un Maxi Best Of de beaux mecs qui, en plus, se trémoussent en string et s’huilent le corps tout au long du film. Sérieux, ça fait plaisir !

Sinon, pour l’histoire: Mike prend sous son aile le jeune Adam, qu’il a rencontré au hasard sur un chantier pour lequel il bosse au black. Rapidement, l’élève va s’aligner sur le maître dans l’art de faire de s’effeuiller tandis que Mike va tomber amoureux de la soeur d’Adam. Ce dernier, lui, va connaître la gloire, les filles et l’argent facile, avec des les déboires que ces derniers peuvent entraîner (drogue, violence…).
Bon, l’histoire est bateau, mais il serait plutôt hypocrite de dire qu’on y va pour ça. Car très franchement, vous attendez quoi d’un film qui traite des strip-teasers ?

Les scènes justement de strip sont vraiment bien filmés et on apprécie les jeux de lumière qui nous donnent vraiment l’impression d’y être, et de vouloir glisser un billet dans la raie de Tatum. En plus, ce dernier danse comme un dieu même si on doute qu’il ait fait TOUS les numéros seul. Mais l’illusion est parfaite tout du moins. Channing n’est pas seul : Alex Pettyfer s’en sort pas trop mal et se la donne bien ! À ses côtés, on peut apercevoir de temps en temps Joe ManganielloMatt Bomer ou encore Alex Rodriguez qui sont vraiment secondaires, et c’est bien dommage ! Quant à Matthew McConnaughey, son rôle de Dallas, le père/caïd/patron de tous ces mâles, est un peu troublante et l’acteur a tendance à trop jouer les piranhas texans et ça ne lui va pas trop… Cependant, la scène où il apprend à Adam à se trémousser pour aguicher les femmes est mémorable, le voir se déhancher dans un top jaune fluo et trop petit, ça fait vraiment gay !

  

Bon, pour conclure, ce film fera plaisir aux gays et aux nanas, les mecs, passez votre chemin car les femmes ne sont pas trop au pouvoir dans ce film, ce sont plutôt les bonnes clientes assoiffées !