Men in Black III

MEN IN BLACK III
C’est l’histoire
d’un troisième volet sans surprises

En effet, dans ce troisième opus, il n’y a pas de formule miracle, on reprend les mêmes et on recommence, mais en 1970 ! Même si la formule a maintenant 15 ans, elle prend toujours plus ou moins. Parce que finalement on aime bien l’ambiance générale du film mais on a un peu l’impression de faire du sur-place. Impression même partagée par les deux protagonistes, K et J, qui ont l’air de vraiment se comporter comme un vieux couple que plus rien n’effraie. Cependant, quelque chose manque. Peut-être parce qu’on a trop attendu entre le deuxième volet et celui-ci et qu’entre-temps on a vu beaucoup mieux au ciné. Peut être que le petit numéro de Will Smith en flic racaille à grande-gueule nous lasse. Peut être que les mono-expressions de Tommy Lee Jones dans ce film nous fatiguent.

Men in Black III reste quand même un bon divertissement si on ne creuse pas plus loin. On salue tout de même la prestation de Josh Brolin, hilarant en agent K avec soi-disant 40 ans de moins. On y apprend même un petit peu plus sur le passé des deux protagonistes, et on voit que finalement rien n’arrive au hasard. En souvenir du bon vieux temps, on peut regarder le clip issu du premier film. 1997, quand tu nous tiens !