seXe entre AMIS (et pas sex FRiends…)

SEXE ENTRE AMIS (Friends with Benefits)

Alors qu’ai-je pensé de ce film ?? Un Justin Timberlake, blogueur à succès (moi ?) doit monter dans la Grande Pomme depuis L.A. pour un entretien pour GQ grâce à Mila Kunis, la chasseuse de tête engagée par la boîte. Début avec un goût de déjà vu. Et bien oui ! Justin, ici un brun brin Sean Parker (mec de la web-génération… toujours rien ? Social Network ?) rencontre Mila, tellement jolie mais un peu folle dans sa tête et New-Yorkaise dans l’âme (Lily, ballerine à Big Apple… vous le faites exprès ? Black Swan). Bon je vous avoue, la comparaison est facile et complètement tirée par les cheveux. Mais Sex Friends est en fait une bonne rom-com dans les règles de l’art. Ici rien de bien nouveau, même si bien sûr les clichés en prennent un coup, que ça soit par le biais d’un faux-vrai film romantique à l’intérieur du film où les deux protagonistes se font un malin plaisir de décoder les rouages, alors qu’au final on a presque les mêmes. Au passage, jolie apparition de Jason Siegel et de la presque célèbre Rashida Jones (je la hais, elle sortirait avec Jake…).

Un des bons points de ce film également, c’est Justin. Bon, il n’a pas encore atteint l’oscar, mais on peut lui décerner la palme d’or du plus joli corps (fesses, si ce sont les siennes; corps et j’en passe). Pour ceux qui veulent en voir plus sur la belle Mila, laissez tomber, on ne voit pas grand chose. Et quand on voit son dos et plus si affinités, c’est une doublure (elle l’a avoué elle-même la coquine). De bons moments comiques cela dit, encore des personnages secondaires très forts: la mère complètement dingo de Mila-Jamie, le collègue de Justin-Dylan rédacteur sportif. C’est d’ailleurs la première fois que je vois un homo faisant des blagues de beauf macho… Curieux mélange, mais avec Woody Harrelson (Bienvenue à Zombieland), cela passe très bien. C’est sympa également de revoir Jenna Elfman, oubliée au détour d’un Dharma et Greg.

Enfin, pour finir, ce film possède une B.O. des plus sympathiques, jetez-vous sur la reprise de Boys don’t Cry, ou Closing Time de Semisonic.

Et non, je ne vous montrerait pas une photo de Justin non !!

Et merde…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s